Normes et directives

Nos produits répondent naturellement à l’ensemble des normes et standards applicables, et vont même au-delà : nous nous attachons en effet à relever toujours un peu plus le niveau d’exigence, pour répondre aux attentes bien légitimes de nos clients en matière de sécurité.

EN 1149 – Propriétés électrostatiques

La norme EN 1149 "Propriétés électrostatiques" regroupe les parties suivantes :

Partie 1 : méthode d’essai pour la résistivité de surface.
Partie 2 : méthode d'essai pour le mesurage de la résistance électrique à travers un matériau (résistance verticale).
Partie 3 : méthodes d’essai pour la mesure de l’atténuation de la charge.
Partie 4 : méthode d’essai pour les vêtements (en cours d’élaboration)
Partie 5 : exigences de performance des matériaux et de conception.

Les vêtements concernés sont offrent une protection contre l’électricité statique. Ils permettent de limiter la charge électrostatique des personnes, donc la génération d’étincelles disruptives. Ce type de protection est nécessaire dans les environnements où l’atmosphère peut être explosive. La norme définit les exigences électrostatiques imposées aux vêtements afin d’éviter ce type de décharges.

 

PartieMéthode d’essai
EN 1149-1La méthode d’essai de la norme EN 1149-1 s’appuie sur la résistivité de surface en ohms (plus celle-ci est faible, plus les charges statiques sont rapides). La procédure peut uniquement être utilisée sur les matériaux présentant une surface conductrice, en carbone ou en fibres d’acier par exemple.
EN 1149-3La méthode d’essai de la norme EN 1149-3 mesure la vitesse d’atténuation de la charge à 50 % de la charge électrique de sortie (plus cette vitesse est élevée, mieux c’est) et l’effet d’atténuation du champ électrique (plus celui-ci est élevé, mieux c’est).
EN 1149-5 La norme EN 1149-5 définit les exigences de performance des matériaux et de la conception des vêtements. Le matériau utilisé doit être certifié conforme à la norme EN 1149-1 ou EN 1149-3.

 

 

EN 14605 – Vêtements de protection contre les produits chimiques liquides

La norme EN 14605 définit les exigences applicables aux combinaisons de protection intégrales (avec, parfois, des éléments de liaison épais entre les différentes pièces du vêtement).

Les vêtements de protection contre les produits chimiques sont classés par application. Le tableau suivant répertorie les classifications définies par la norme EN 14605 :

Classement des vêtements de protection contre les produits chimiques par application
TYPECatégorie
TYPE 3Vêtements de protection contre les produits chimiques avec éléments de liaison étanches aux liquides
TYPE 4Vêtements de protection contre les produits chimiques avec éléments de liaison étanches aux pulvérisations
TYPE PB [3]Vêtements de protection pour différentes parties du corps avec éléments de liaison étanches aux liquides
TYPE PB [4]Vêtements de protection pour différentes parties du corps avec éléments de liaison étanches aux pulvérisations

 

Exigences de test applicables aux vêtements de protection visés par la norme EN 14605 :

  • Résistance à l’abrasion
  • Résistance à la flexion
  • Résistance à la flexion à -30 °C
  • Résistance à l’arrachement
  • Résistance à la traction
  • Résistance à la perforation
  • Résistance à la perméation de liquides

Les critères d’essai des vêtements de protection contre les produits chimiques liquides peuvent être démontrés au moyen de procédures d’essai spécifiques.

Procédures d’essai pour les vêtements de protection contre les produits chimiques

Essai au jet (applicable aux vêtements de protection étanches aux liquides de type 3)
Lors de l’essai au jet destiné à contrôler des vêtements de protection étanches aux liquides, le vêtement de protection est porté par le sujet au-dessus d’une combinaison absorbante. Un volume de liquide traceur déterminé est ensuite projeté sur le sujet par un appareil de test (au moyen d’un puissant courant d’air). L’étanchéité du vêtement est déterminée au moyen d’une inspection visuelle de la combinaison portée sous le vêtement.

Essai au brouillard (applicable aux vêtements de protection étanches aux vaporisations, de type 4)
L’efficacité des vêtements de protection étanches aux vaporisations de type 4 est vérifiée à l’aide d’un essai au brouillard (vaporisation de liquide). Le déroulement de l’essai au brouillard est semblable à celui de l’essai au jet. La seule différence réside dans la vaporisation de liquide traceur par l’appareil de test.

ISO 13982-1 – Vêtements de protection à utiliser contre les particules solides

La norme européenne ISO 13982 spécifie les exigences minimales applicables aux vêtements de protection contre les produits chimiques de type 5. Elle s’applique également aux combinaisons intégrales qui assurent une protection contre les particules (résidus) et aérosols de produits chimiques solides.

Les pièces de vêtements spécifiées par la norme couvrent le torse, les bras et les jambes (avec ou sans cagoule et/ou protection des pieds). Les vêtements de protection contre les particules de produits chimiques doivent présenter des propriétés de résistance à la pénétration de particules solides en suspension dans l’air (poussières en suspension) afin de garantir une protection suffisante. 

EN 13034 – Vêtements de protection offrant une étanchéité limitée aux pulvérisations

La norme EN 13034 spécifie les exigences minimales applicables aux vêtements de protection offrant une étanchéité limitées aux pulvérisations de type 6 (classification des vêtements de protection contre les produits chimiques). Les vêtements de protection conformes à la norme européenne offrent, dans les domaines dans lesquels le risque d’une exposition chimique est évalué comme étant minime, une protection limitée contre l’exposition aux aérosols liquides, pulvérisations et projections légères.

La norme impose notamment que l’effet protecteur soit assuré par un équipement spécial du tissu en association avec le traitement requis du vêtement, notamment au niveau des coutures. Les critères de test portent particulièrement sur la résistance des matériaux à la pénétration de liquides et de pulvérisations (voir méthode d’essai au brouillard).

EN 14126 – Vêtements de protection contre les agents infectieux

La norme EN 14126 définit les exigences de performances et méthodes d’essai applicables aux vêtements de protection contre les agents infectieux. En vertu de celle-ci, les vêtements de protection testés doivent présenter une résistance à la pénétration de liquides biologiquement contaminés (pénétration de germes à l’état humide).

Les exigences spécifiques concernant les matériaux de ces vêtements de protection contre les agents infectieux garantissent la protection de la peau et du porteur contre un contact possible avec des substances biologiques et contribuent ainsi à empêcher la propagation de germes. Les vêtements de protection certifiés conformes à la norme EN 14126 sont identifiables au pictogramme représentant un danger biologique.

La norme EN 14126 définit les tests suivants pour les matériaux des vêtements de protection :

  • Test de pénétration avec du sang artificiel (ISO/FDIS 11603)
  • Résistance aux virus (ISO/FDIS 16604)
  • Résistance aux bactéries (ISO/FDIS 22610)
  • Résistance aux bioaérosols (ISO/FDIS 22611)
  • Résistance aux poussières contaminées (ISO/FDIS 22612)

EN 1073-2 – Vêtements de protection contre les contaminations radioactives sous forme de particules

La partie 2 de la norme EN 1073 décrit les exigences et procédures de test portant sur les vêtements de protection non ventilés contre les sources de contamination radioactive sous forme de particules. Les vêtements conformes à cette norme doivent protéger le porteur contre une contamination par des particules solides.

La norme ne porte pas sur la protection contre les rayonnements ionisants ou sur la protection des patients contre la contamination par des substances radioactives dans le cadre de procédures diagnostiques ou thérapeutiques.

Elle exige notamment que les vêtements soient simples à enfiler et à enlever, ainsi qu’une réduction des risques de contamination au minimum. Les vêtements de protection peuvent être faits d’une pièce ou de plusieurs pièces combinées. Selon la norme EN 1073-2, ils doivent également être équipés d’accessoires solides et durables (capuche, gants, caoutchoucs, protection des voies respiratoires). 

Partager Imprimer
uvex
SAFETY